Il était une fois, il y a très longtemps, une "isle" verdoyante entourée de rivières aux eaux tumultueuses et dominé par de hautes falaises calcaires. Voyageur de la voie reliant Limoges à "Engoulesme", séduit sans doute par la beauté du paysage le romain Spanius y installa  son domaine. Ainsi naquit Insula Spaniaci, qui donne aujourd’hui l’Isle d’Espagnac.

Le moyen-âge marque ensuite la ville avec les d’Espagnac au XIIème siècle, vassaux de l’évêque d’Angoulême, qui développent la cité : on bâtit alors l’église Saint-Michel, au centre du bourg ancien, et un château fort sur l’emplacement actuel du logis de Pindray.

La commune a adopté comme armoirie le blason de la famille du Souchet.
Cette famille de la bourgeoisie d'Angoulême, dont des membres furent bouchers, fut anoblie sans doute par charges municipales, puisque l'un des siens, Jean du Souchet, fut maire de la ville d'Angoulême de 1634 à 1635.
Ils furent seigneur de l'Isle d'Espagnac de 1600 à 1683.

Le patrimoine architectural de l’Isle d’Espagnac s’affirme aussi par la présence de nombreux autres logis tels que celui de Chaumontet, de Bois-Menu et des Mérigots ainsi que la léproserie du même nom. Jusqu’au début du XXème siècle, le ruisseau de la Font Noire participe aussi au dynamisme de la cité de l’Isle d’Espagnac, par ses moulins à eau qui produisent blé et huile pour toute la région.

Pour en savoir + : par Mme A.CADET - Citoyenne d'Honneur